2 min de lecture PMA

PMA : l’Église appelle Emmanuel Macron à ne pas réveiller "les divisions françaises"

L’archevêque de Rennes, chargé des questions d’éthique, publie une tribune dans le "Monde" pour faire part de son inquiétude sur l’ouverture de la GPA.

Des manifestants pro PMA lors de de la Gay Pride à Paris en 2013.
Des manifestants pro PMA lors de de la Gay Pride à Paris en 2013. Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Emmanuel Macron va-t-il se mettre à dos la France des clochers comme son prédécesseur avec le mariage pour tous ? C’est ce qu’insinue en filigrane l'archevêque de Rennes, monseigneur Pierre d’Ornellas, dans une tribune à paraître dans Le Monde du jeudi 29 juin. Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a rendu un avis favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires la veille, à cette pratique aujourd'hui réservée aux seuls couples hétérosexuels.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait indiqué dans son programme être "favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes seules et les couples de femmes", tout précisant qu’il attendait l’avis du CCNE. Après la publication de ce dernier, l’archevêque chargé des questions d’éthique au sein de l’épiscopat - le corps des évêques français - a immédiatement appelé le gouvernement à lever le pied et prendre le temps de la réflexion sur ce sujet de société.

Un appel à la réflexion très critique

"Face à ces inévitables passions, il est urgent de poursuivre l’apaisement de la France et de susciter une nouvelle confiance mutuelle malgré des désaccords. Il serait regrettable pour tout le monde que le président de la République et le gouvernement prennent rapidement des décisions qui entraînent la division en réveillant les passions", professe monseigneur Pierre d’Ornellas dans les colonnes du Monde. "Le CCNE ne donne qu’un avis qui, sans obliger, invite à une réflexion plus approfondie et davantage partagée. ­Donnons-nous le temps de la réflexion et du débat !", ajoute l'archevêque de Rennes.

À lire aussi
Des partisans de la PMA défilant à Paris lors de la Gay Pride, le 29 juin 2017 société
"Le débat sur la bioéthique est plus que jamais nécessaire", juge Alba Ventura

L'ecclésiaste en charge des questions d’éthique pour l’Église française ne semble pas vraiment emballé par une ouverture de la PMA aux couples de femmes homosexuelles et aux femmes célibataires. "La médecine a-t-elle vocation à répondre à toute demande sociétale ?", objecte l’archevêque. Monseigneur Pierre d’Ornella ne manque pas de soulever la question budgétaire de cette réforme, quand le gynécologue obstétricien Israel Nisand rappelait la veille sur notre antenne que toute la grande majorité des femmes concernées finançaient déjà les centres d'aide à la procréation avec leurs impôts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PMA Société Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789145983
PMA : l’Église appelle Emmanuel Macron à ne pas réveiller "les divisions françaises"
PMA : l’Église appelle Emmanuel Macron à ne pas réveiller "les divisions françaises"
L’archevêque de Rennes, chargé des questions d’éthique, publie une tribune dans le "Monde" pour faire part de son inquiétude sur l’ouverture de la GPA.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pma-l-eglise-appelle-emmanuel-macron-a-ne-pas-reveiller-les-divisions-francaises-7789145983
2017-06-28 17:17:21
http://media.rtl.fr/cache/OKcReFN4pOBPTVJy8nX7xw/330v220-2/online/image/2017/0628/7789146364_le-cortege-de-la-gay-pride-a-paris-en-2013.jpg