1 min de lecture Gouvernement

"La pathétique faiblesse sondagière du Président ruine la timide amélioration des comptes", pense Éric Zemmour

REPLAY - REPLAY / ÉDITO - Les grèves à la SNCF et la contestation des intermittents du spectacle mettent en mauvaise posture le gouvernement.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
"La pathétique faiblesse sondagière du Président ruine la timide amélioration des comptes", pense Éric Zemmour Crédit Image : SIPA / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : Éric Zemmour | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour Journaliste RTL

La semaine s'annonce compliquée pour le gouvernement de François Hollande, avec notamment une grève à la SNCF et les intermittents du spectacle qui ont occupé le théâtre de l'Odéon lundi 25 avril au soir. "Il ne manque plus qu’une grève du métro parisien, et Hollande pourra reprendre une célèbre formule de Jacques Chirac : "Les emmerdes, ça volent toujours en escadrille", estime Éric Zemmour. "Les contestations d’aujourd’hui sont fortes des succès de celles d’hier", rappelle le chroniqueur sur RTL. "Les cheminots n’ont pas oublié qu’ils ont fait plier Alain Juppé en 1995. Les intermittents du spectacle occupent le théâtre de l’Odéon comme leurs glorieux aînés de mai 68. Tous foncent dans la brèche ouverte par les jeunes contre la loi El Khomri", explique-t-il. Ainsi, les multiples reculades du gouvernement devant les contestations multiples et diverses montrent sa faiblesse.

Une mauvaise image de la France, des entreprises en danger

"Ce pouvoir est devenu le talon d’Achille du patronat. La pathétique faiblesse sondagière et politique du Président est en train de ruiner la timide amélioration des comptes de la nation. Elle favorise ce qu’il y a de pire dans le pays, son image de patrie des grèves, de royaume des cheminots fainéants et des intermittents glandeurs", pense Éric Zemmour. Néanmoins, la domination de l'idéologie anglo-saxonne venue de Bruxelles a semble-t-il aussi changé la donne.

"La SNCF, comme EDF et d’autres, faisaient la gloire des Français et la richesse du pays. Bruxelles leur a imposé son idéologie libérale. Après une longue résistance passive, le gouvernement français a accepté la semaine dernière que les lignes TGV et TER s’ouvrent dans quelques années à la concurrence européenne", rappelle Éric Zemmour. Une situation qui pourrait mettre en péril ces "mastodontes", et rendre compliquée leur ancienne mission d'aménagement du territoire. Face à cela, le discours politique reste absent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement François Hollande Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782988000
"La pathétique faiblesse sondagière du Président ruine la timide amélioration des comptes", pense Éric Zemmour
"La pathétique faiblesse sondagière du Président ruine la timide amélioration des comptes", pense Éric Zemmour
REPLAY - REPLAY / ÉDITO - Les grèves à la SNCF et la contestation des intermittents du spectacle mettent en mauvaise posture le gouvernement.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-pathetique-faiblesse-sondagiere-du-president-ruine-la-timide-amelioration-des-comptes-pense-eric-zemmour-7782988000
2016-04-26 10:33:09
http://media.rtl.fr/cache/7wqeCHqTA0gS3aTQFyRgTA/330v220-2/online/image/2016/0331/7782618492_francois-hollande-a-finalement-enterre-la-revision-constitutionnelle.jpg