1 min de lecture Primaire Les Républicains

La guerre des droites peut-elle être fatale ?

REPLAY - François Fillon, Alain Juppé, et Nicolas Sarkozy ont ouvert les hostilités pour la primaire à droite dès l’ouverture de la rentrée politique.

Marc-Olivier Fogiel On refait le monde Marc-Olivier Fogiel
>
Télécharger La guerre des droites peut-elle être fatale ? Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

La rentrée est plus qu’agitée à droite, à trois mois de la primaire Les Républicains. Après avoir essuyé les foudres de son ancien Premier ministre François Fillon, qui avait pointé à demi-mot les démêlés judiciaires de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy a choisi de se placer au-dessus de cette polémique, tout en rappelant la relation hiérarchique qui existait auparavant entre lui et son ancien Premier ministre. "Je ne me donnerai pas le ridicule d'attaquer de lui avec qui j'ai travaillé pendant cinq ans", a lâché Nicolas Sarkozy sur RTL. De son côté, Alain Juppé a profité de l’occasion pour prendre de la distance avec la mêlée et se fendre d’une remarque assassine : "l’autorité, ce n’est pas l’agitation".

"Chaque candidat va se définir par rapport à l’autre pour le tuer quitte à jouer à contre-rôle par rapport à sa supposée image", analyse l’écrivain Denis Tillinac. Une position que ne partage pas Nicolas Domenach pour qui deux lignes politiques sont en train de se démarquer chez Les Républicains : l’identité heureuse qu’affectionne Alain Juppé et "l’identité identitaire" pour laquelle surenchérissent Nicolas Sarkozy, François Fillon et Bruno Le Maire

"Il me semble que ce n’est pas extrêmement surprenant, car il y a une opinion défavorable au sortant, parallèlement à une mécanisme électorale qui leur est favorable", explique Bruno Patino, "maintenant, c’est un jeu d’élimination" avec l'élection primaire du mois de novembre. "Il va être difficile à la droite d’égaler le chaos auquel on assiste à gauche", avance Élisabeth Lévy de son côté.

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre


On refait le monde avec :
- Élisabeth Lévy, rédactrice en chef de Causeur
- Denis Tillinac, ancien journaliste et écrivain
- Nicolas Domenach, chroniqueur politique pour Challenges
- Bruno Patino, directeur éditorial d’Arte

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784652191
La guerre des droites peut-elle être fatale ?
La guerre des droites peut-elle être fatale ?
REPLAY - François Fillon, Alain Juppé, et Nicolas Sarkozy ont ouvert les hostilités pour la primaire à droite dès l’ouverture de la rentrée politique.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-guerre-des-droites-peut-elle-etre-fatale-7784652191
2016-08-29 21:39:44
http://media.rtl.fr/cache/lEa_7W3N0OCjZZfFxPu4og/330v220-2/online/image/2015/0922/7779812537_marc-olivier-fogiel.jpg