1 min de lecture Médecins

Hôpitaux : la rémunération des médecins intérimaires sera plafonnée en 2018

Les revenus des médecins employés dans les hôpitaux publics pour pallier la pénurie de praticiens seront plafonnés à compter de janvier 2018.

Des infirmiers dans un hôpital (illustration)
Des infirmiers dans un hôpital (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Estimée à 500 millions d'euros par an, la charge financière des "médecins mercenaires" sera désormais limitée. Un décret, paru dimanche 26 novembre au Journal officiel, précise que la rémunération des médecins intérimaires sera plafonnée à compter de janvier 2018 et de manière dégressive jusqu'en 2020.

Ce décret, "pris pour l'application" de la loi santé du précédent gouvernement, vise à mieux encadrer l'intérim médical, qui pèse dans le budget des hôpitaux et contribue au manque d'attractivité des postes de praticiens hospitaliers, deux à quatre fois moins rémunérés.
  
Son auteur, le député Olivier Véran, REM et ex-PS, avait à l'époque formulé une dizaine de recommandations, parmi lesquelles un plafonnement des rémunérations. "Enfin !" s'est-il réjoui dimanche sur Twitter. "Il aura fallu 5 ans depuis mon rapport (...) pour enfin mieux réguler le recours aux médecins intérimaires à l'#hôpital", a commenté le député isérois.

Une régulation renforcée

Le texte fixe ainsi "un salaire brut maximum pour la rémunération d'un praticien, médecin, mais aussi dentiste ou pharmacien, placé dans un établissement public de santé par une entreprise de travail temporaire pour une journée de vingt-quatre heures de travail effectif".
"Ce salaire brut est calculé au prorata de la durée de travail effectif accompli dans le cadre de la mission", précise le décret.

À lire aussi
Des chirurgiens effectuent une opération (illustration) chirurgie esthétique
Opéré pour un allongement du pénis, un jeune homme devient impuissant

Dans un arrêté, également publié dimanche, le plafond sera fixé "pour une journée de vingt-quatre heures de travail effectif, à 1.170,04 euros" à compter de l'année 2020. Ainsi, le salaire brut maximal d’un médecin, dentiste ou pharmacien mis à disposition d’un établissement public ne pourra pas dépasser 1 404,05 euros pour une journée de vingt-quatre heures en 2018, 1 287,05 euros en 2019 puis 1 170,04 euros en 2020.

Par ailleurs, le décret impose aux agences d'intérim "de renseigner les établissements publics de santé sur les qualifications, l'autorisation d'exercice, l'aptitude, ainsi que le non-cumul d'activité" de leurs praticiens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecins Intérim Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791158405
Hôpitaux : la rémunération des médecins intérimaires sera plafonnée en 2018
Hôpitaux : la rémunération des médecins intérimaires sera plafonnée en 2018
Les revenus des médecins employés dans les hôpitaux publics pour pallier la pénurie de praticiens seront plafonnés à compter de janvier 2018.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/hopitaux-la-remuneration-des-medecins-interimaires-sera-plafonnee-en-2018-7791158405
2017-11-27 16:23:30
http://media.rtl.fr/cache/ozQlMQZoqv5X2rU-MDOaYA/330v220-2/online/image/2017/1127/7791159152_des-infirmiers-dans-un-hopital-illustration.jpg