1 min de lecture Essence

Faut-il craindre une pénurie d'essence ?

INVITÉ RTL - Selon Fabrice Michaud, délégué CGT des chauffeurs de camion-citerne, 60% des stations en région parisienne sont proches de la rupture de stock.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Télécharger Grève des conducteurs de camions citernes : le mouvement s'étend en province Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date : La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier Journaliste RTL

Les conducteurs de matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) sont en grève depuis vendredi dernier. Le mouvement touche certains sites de Loire-Atlantique, de La Rochelle et plus particulièrement d'Île-de-France. Les chauffeurs réclament une amélioration de leurs conditions de travail et un treizième mois, selon la CGT qui promet "un élargissement du mouvement" lundi 29 mai en province. Ils réclament l'ouverture de négociations. "Les raisons de cette colère, c'est la reconnaissance des compétences et des qualifications du métier de conducteur de matières dangereuses, qui est également associée avec les opérations d'opérateurs de chargement et de déchargement", explique Fabrice Michaud, délégué CGT des chauffeurs de camion-citerne.

Ce lundi encore, les chauffeurs organisent des opérations de filtrage sur l'ensemble des dépôts. "Je ne vous cache pas qu'il y a certains dépôts qui ont été bloqués vendredi et samedi, dont ceux de Donges (Loire-Atlantique) et de Grandpuits (Seine-et-Marne). Mais la priorité c'est de convaincre les conducteurs de rejoindre le mouvement, c'est pour ça que l'on fait des opérations de filtrage sur la plupart des dépôts, notamment en Île-de-France. À partir du moment où on filtre, il y a un ralentissement significatif des citernes", précise Fabrice Michaud.

Désormais, les grévistes veulent durcir le mouvement, "parce que le patronat méprise les salariés", juge le syndicaliste qui rappelle qu'une réunion de négociation a eu lieu le 10 mai, mais que depuis, ils n'ont eu aucun écho sur les positions de la CGT.

À lire aussi
Une personne fait son plein de diesel à la pompe Les auditeurs ont la parole
Marché automobile : la part du diesel sous les 50% en 2017, une première depuis 2000

Si le mouvement dure, une pénurie de carburant peut être envisagée. "On peut l'imaginer puisqu'il semblerait que sur la région parisienne, 60% des stations soient en rupture de stock proche ou immédiat".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Essence Carburant Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788746445
Faut-il craindre une pénurie d'essence ?
Faut-il craindre une pénurie d'essence ?
INVITÉ RTL - Selon Fabrice Michaud, délégué CGT des chauffeurs de camion-citerne, 60% des stations en région parisienne sont proches de la rupture de stock.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/greve-des-conducteurs-de-camions-citernes-le-mouvement-s-etend-en-province-7788746445
2017-05-29 07:29:00
http://media.rtl.fr/cache/ngCRn5fUCCn48Iw7JZkbCQ/330v220-2/online/image/2016/0527/7783408724_une-station-essence-illustration.jpg