2 min de lecture Société

François Hollande se rendra à l’hommage national aux Tsiganes internés sous Vichy

INFO RTL - Le président de la République devrait reconnaître la responsabilité de l'État français dans l'internement des gens du voyage lors d'un déplacement samedi 29 octobre.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Télécharger RTL vous en parle déjà du 28 octobre 2016 Crédit Image : AFP / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont Journaliste RTL

Le sort des Tsiganes, arrêtés et internés par le régime de Vichy était tombé aux oubliettes de l’Histoire. Même les traces des 31 camps sur le territoire français ont été effacées. Samedi 29 octobre, la cérémonie aura donc lieu sur les vestiges d’un camp d’internement où on a failli construire un rond-point. Il ne reste qu’un cachot à demi enterré et 5 marches d'un escalier d'un bâtiment. Ces ruines, situées à Montreuil-Bellay, à une heure d’Angers dans le Maine et Loire, ont quand même été classées monument historique il y a 6 ans. 

C’est là que François Hollande se rendra. Car, c’est là que se dressait le plus grand camp de Tsiganes. Quasiment toutes les familles des gens du voyage ont un père, une grand-mère, un membre de leur famille qui est passé dans ce camp, créé à la demande des nazis mais géré par les préfets français de Vichy.Et le plus incroyable, quand on regarde les dates, c’est que ces camps n’ont pas forcément été libérés en 1944.

Le dernier des camps d’internement des gens du voyage n’a été fermé qu’en mai 1946. Quasiment deux ans après la Libération d’août 44. Comme si l’État français approuvait l’idée de parquer les Tsiganes et leurs enfants, la moitié des internés dans des conditions totalement inhumaines étaient des enfants. "Je reconnais la responsabilité de la France dans l’internement des gens du voyage. (...) Un pays se grandit toujours lorsqu'il reconnait ses fautes", devrait dire François Hollande samedi à Montreuil-Bellay, où il devrait être applaudi – c’est pas tous les jours. Eugène Alain Daumas, le président de l'Union française des associations tsiganes attend le président Hollande pour lui dire merci.  

À lire aussi
La nouvelle égérie du Salon de l'Agriculture 2018, "Haute". société
Salon de l'Agriculture 2018 : date, tarifs, programme

Le sort des Tsiganes s’apparentent à celui des Juifs considérés par les nazis, de "race inférieure" même si les Tsiganes français ont pour la plupart échappé à la déportation. Les camps d’internement sous Vichy, c’est une histoire qui a été oubliée et qui n'a pas été transmise y compris par les gens du voyage eux même. Car, dans le culture manouche c’est un tabou de réveiller les mauvais souvenirs des ancêtres. On ne doit se souvenir que des belles choses. 

Pour que les gens du voyage, soient enfin des citoyens comme les autres

François Hollande
Partager la citation

Après la libération des camps, la stigmatisation a continué. Il y encore dans la loi française des traces de la discrimination dont sont victimes les Tsiganes. Oui, le rejet des gens du voyage a continué après la guerre et en 1969 a été instauré un "livret de circulation" qui officiellement existe toujours. Il obligeait les gens du voyage à aller pointer au commissariat ou à la gendarmerie comme des délinquants. Ce livret, symbole de discrimination, a peu à peu été vidé de sa substance mais existe toujours, la loi de 1969 n’ayant jamais été totalement abrogée. Elle le sera en janvier prochain. C’est ce qui est prévu. "Pour que les gens du voyage, soient enfin des citoyens comme les autres", devrait dire François Hollande. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Vichy Gens du voyage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785487273
François Hollande se rendra à l’hommage national aux Tsiganes internés sous Vichy
François Hollande se rendra à l’hommage national aux Tsiganes internés sous Vichy
INFO RTL - Le président de la République devrait reconnaître la responsabilité de l'État français dans l'internement des gens du voyage lors d'un déplacement samedi 29 octobre.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/francois-hollande-se-rendra-a-l-hommage-national-aux-tsiganes-internes-sous-vichy-7785487273
2016-10-28 08:46:00
http://media.rtl.fr/cache/ssqTz8Tb_HTQvT6D48wFFw/330v220-2/online/image/2016/1013/7785260081_000-gw7df.jpg