4 min de lecture François Hollande

François Hollande, candidat en 2017 ?

REPLAY - Dans une interview fleuve, entre annonce de baisse d'impôts et critique de la droite, François Hollande s'est montré plus candidat que jamais en vu de la présidentielle de 2017.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Télécharger François Hollande, candidat en 2017 ? Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'est un grand dirigeant d'entreprise qui ce jour-là se retrouve sans lacets, sans montre, sans téléphone et sans ceinture dans un sous-sol éclairé au néon, face à des hommes dénués d'empathie qui le mitraillent de questions... Évidemment  il a peur. On n'a pas l'habitude d'être en garde à vue... La prise d'empreinte, la photo de profil, lire ici, signer là, les questions en rafale. Le gardé à vue répète qu'il n'a rien fait. "Si vous continuez à nous prendre pour des bleus, le procureur qui connait le dossier va nous demander de prolonger... Et 48h, c'est long!", prévient le policier... Le grand patron pense au film de claude Miller, Garde à vue, et se demande s'il va finir par avouer n'importe quoi une fois qu'il sera à bout. Mais ce jour-là, tout va bien se terminer. Car l'homme en habit de policier qui le questionne est en réalité... son avocat. 

Le magazine Marianne, en kiosque ce 30 juin, consacre un long dossier à des stages d'un nouveau genre, que proposent de plus en plus d'avocats : préparer leurs clients, de grands patrons, à la possibilité d'une garde à vue. Ils appellent cela une mise en situation. Un avocat interrogé par le magazine propose cette méthode à ses clients dès qu'il pressent qu'ils vont être convoqués ou placés en garde à vue. On lit dans Marianne notamment le témoignage de Martin, chef d'une grosse entreprise, qui a subi, lui, une vraie garde à vue. "C'était l'enfer, ce que j'ai vécu de pire dans ma vie, j'ai pris la peine minimale mais la condamnation a été bien plus supportable que la garde à vue. Je me suis retrouvé traité comme un tueur, rien à boire, pas le droit d'aller aux toilettes", raconte-t-il. C'est ce que fait subir l'avocat à ses clients. L'un d'eux témoigne aussi. Il a fait le stage ... avant d'être gardé à vue à la brigade financière: "Cinq auditions en 36h. À la dernière on n'a pas cessé de me poser les mêmes questions mais de façon différente, pour me déstabiliser, mais grâce à notre répétition je savais exactement ce qui m'attendait, j'étais en béton armé."

La presse française fait de l'attentat de l'aéroport d'Istanbul sa une

Les journaux français réagissent enfin à l'attentat de l'aéroport d'Atatürk, à Istanbul, en Turquie. Ils n'en avaient pas fait leur une hier, mais se rattrapent ce matin. "Istanbul au cœur de l'horreur", titre La Dépêche du Midi, "La Turquie, prise dans un étau", peut-on lire en une de L'Alsace, "Le spectre de la guerre", en manchette de L'Est Républicain. Libération, pour sa part, a choisi de se concentrer sur les failles de sécurité du transport aérien, et titre en une ce 30 juin : "Aéroport, l'impossible sécurité".

À lire aussi
François Hollande le 6 septembre 2017 présidence de la République
François Hollande va publier un livre pour défendre le bilan de son quinquennat



Le magazine Néon du mois de juillet est justement retourné à Bruxelles pour y rencontrer Ketevan Kardava, 36 ans, journaliste géorgienne qui vit en Belgique. Elle était à l'aéroport de Zaventem, le 22 mars dernier. C'est elle qui a pris, avec son téléphone, la plupart des photos de survivants parues dans les journaux du monde entier le lendemain de l'attentat. À la fois rescapée, témoin, et auteure des photos symboles de l'attentat, Ketevan est toujours traumatisée, et pour se reconstruire, elle a décidé de retrouver un à un les rescapés qu'elle avait photographiés. Notamment cette jeune femme pleine de cendres et ensanglantée, assise sur un banc de l'aérogare, LA photo des attentats de Bruxelles. La femme blessée est hôtesse de l'air en Inde, elle est rentrée chez elle. Elles se sont données rendez-vous à Bombay le mois prochain.

En France, un président pas encore candidat, à la une des Échos

François Hollande accorde un entretien fleuve au journal économique, dans lequel il dévoile ses prochaines mesures. L'opération ressemble à une version française de "Yes we can", commente l'éditorialiste des Échos, Cécile Cornudet, qui note que le chef de l'état s'affiche désormais en président solide pour 2017. Fini le président normal... Il dit "je veux", "j'ai décidé", il prononce des phrases tranchantes. Il a aussi cette phrase: "Il y a toujours une forme de naïveté qui consiste à penser, malgré les leçons de l'Histoire, que tout finira par s'arranger". Le président ne parlait pas là de l'inversion de la courbe du chômage mais du Brexit.

François Hollande fait aussi la une du Figaro, ce 30 juin, mais sous un autre angle: "Déficits, dettes, la Cour des comptes éreinte la politique de Hollande". L'article reprend les petites bombes à retardement que sont les concessions faites aux fonctionnaires, qui coûteront surtout cher à son successeur. 

La météo coûte cher à certains produits

Le Parisien- Aujourd'hui en France révèle, dans son édition du 30 juin, qu'au moment où l'on devrait se ruer sur les côtes de bœuf et les merguez, ce sont les plats d'hiver, comme la choucroute et les soupes, qui font recette dans les supermarchés en ce moment. Les ventes de glaces et de bières accusent 10 à 15% de baisse. Et la star inattendue des caddies, c'est le fromage à raclette, dont les ventes ont augmenté de 32%. Par ailleurs, à partir du 1er juillet, il faudra emporter ses courses sous le bras et dire adieu aux sacs plastiques à usage unique. Le sujet est en une du journal La Croix, qui titre : "La fin du pochon". Un titre étonnant, faisant référence aux appellations régionales désignant le sac. "Pochon" est employé davantage dans l'Ouest, l'Est appelle ce sac un cornet, poche dans le sud-ouest. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que c'est la fin d'une bombe à retardement écologique.

Lire la suite
François Hollande Présidentielle 2017 Patrons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783911900
François Hollande, candidat en 2017 ?
François Hollande, candidat en 2017 ?
REPLAY - Dans une interview fleuve, entre annonce de baisse d'impôts et critique de la droite, François Hollande s'est montré plus candidat que jamais en vu de la présidentielle de 2017.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/francois-hollande-candidat-en-2017-7783911900
2016-06-30 11:08:22
http://media.rtl.fr/cache/1RKEQ2FgZY42qgOtqPejXg/330v220-2/online/image/2015/0828/7779537317_adeline-francois.jpg