2 min de lecture Société

Franc-maçonnerie, la fin des fantasmes ?

REPLAY - Samedi 2 avril, deux loges maçonniques organiseront un colloque sur la jeunesse. La réunion sera inaugurée par la ministre de l’Éducation nationale.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Télécharger Franc-maçonnerie, la fin des fantasmes ? Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Une ministre et des francs-maçons. Le pouvoir et la confrérie. Sur les réseaux sociaux, lorsque ce colloque a été rendu public, la machine à fantasmes a immédiatement démarré. D'où l'envie de regarder cela de plus près. D'abord, l'affiche du colloque qui va se dérouler à Paris. On y voit six jeunes souriants de toutes les couleurs de la vie. Une blonde, une brune, un asiatique, une black… Le slogan : #monavenir. Dans sa première version, l’affiche annonçait que l’événement était placé sous le "haut patronage de la ministre de l’Éducation". "C'est une erreur", se sont ravisés les francs-maçons organisateurs.

"On a fait corriger", nous a dit Najat Vallaud-Belkacem, qui nous a précisé qu’elle n’était pas franc-maçonne, mais que la franc-maçonnerie est "une institution comme une autre" avec qui elle ne voit "aucun raison de ne pas discuter". La ministre ne parraine donc pas le colloque, mais elle introduira les débats auxquels deux autres personnalités participeront : la médiatique spécialiste de la déradicalisation, Dounia Bouzar, et André Manoukian, le juré de la Nouvelle Star.

"Démystifier la franc-maçonnerie"

L'objectif est d’attirer 600 jeunes, de le les inviter "à venir rencontrer les franc-maçonnes et les francs-maçons". Le but c’est aussi de recruter. La moyenne d’âge de la Grande loge féminine est de 57 ans. D'où le hashtag sur l’affiche pour dire que la franc-maçonnerie, c’est hyper "hype", c'est branché.
Deux obédiences organisent ce colloque : la Grande Loge de France, réservé aux hommes, et la Grande Loge féminine. Fondée en 1945, cette dernière est une association loi 1901. Elle compte aujourd'hui 14.000 membre et regroupe 435 loges. Ce sont des sortes d’atelier de travail regroupant en moyenne une trentaine de femmes. À sa tête, Marie-Thérèse Besson, présidente et grande maîtresse. Ancienne sage-femme devenue directrice d’établissement de santé, elle plaide pour "une démystification de la franc-maçonnerie".
 
"On raconte des tas d'histoires sur la franc-maçonnerie vis-à-vis du pouvoir, vis-à-vis des réseaux, le complot judéo-maçonnique, les francs-maçons qui font et défont les lois. On n'est plus sous la IVe République quand même, il ne faut pas exagérer !", lance-t-elle. "À partir du moment où nous venons et nous expliquons ce que l'on fait, les gens peuvent se dire : 'Finalement, ce n'est pas que c'était ça !'", poursuit-elle. Marie-Thérèse Besson explique qu'elle vise "une société plus juste, plus égalitaire et plus éclairée", loin d'une secte. 

À lire aussi
Des loups dans le parc animalier de Sainte-Croix en 2012 (illustration) société
Plan loup : jusqu'à 40 bêtes pourront être abattues en 2018

La fin du mystère des confréries ?

La franc-maçonnerie n’a plus le pouvoir qu’on lui prête ? Il existe bien sûr des réflexes de réseaux, mais qui sont de plus en plus concurrencés par d’autres réseaux qui s’animent et s'entretienne plus facilement avec Internet. "Il est faux de dire qu’on a besoin d’être franc-maçon pour être ministre", dit Étienne Gernelle, le directeur du Point, un magazine qui a multiplié les couvertures sur "le pouvoir des franc-maçons", avant d'arrêter en 2012. Avec sa "une" titrée "Un franc-maçon nommés Valls" l'année dernière, L’Express a augmenté ses ventes de 15%, selon son patron Christophe Barbier. 

Mais ce type de couvertures se fait plus rare. Comme si le mystère des confréries n’opérait plus. Les lecteurs se sont lassés. Sans doute aussi parce qu’ils se sont rendus compte que les vrais "complotistes", avec leur théories improbables sur Charlie Hebdo et le 13 novembre, sont partout ailleurs, sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Religions Jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782587063
Franc-maçonnerie, la fin des fantasmes ?
Franc-maçonnerie, la fin des fantasmes ?
REPLAY - Samedi 2 avril, deux loges maçonniques organiseront un colloque sur la jeunesse. La réunion sera inaugurée par la ministre de l’Éducation nationale.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/franc-maconnerie-vers-la-fin-des-fantasmes-7782587063
2016-03-29 14:17:49
http://media.rtl.fr/cache/_VIkgigrps3LDgLaPw4P2A/330v220-2/online/image/2016/0329/7782588160_ambiance-lors-d-une-reunion-des-francs-macons-temple-de-villeurbanne-pres-de-lyon.jpg