6 min de lecture Saint-Étienne-du-Rouvray

Saint-Étienne-du-Rouvray : Adel Kermiche, l'un des terroristes, portait un bracelet électronique

MINUTE PAR MINUTE - La France est sous le choc après l'assassinat, par deux terroristes, du père Jacques Hamel alors qu'il célébrait une messe en son église de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Un policier devant la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet.
Un policier devant la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet. Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et Julien Absalon

Douze jours seulement après l'attentat de Nice, où 84 personnes ont été tuées sur la Promenade des Anglais, la France a de nouveau été plongée dans l'horreur du terrorisme. Mardi 26 juillet, deux hommes ont pénétré dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en Normandie, alors qu'une messe y était célébrée. Le père Jacques Hamel, 86 ans, a été assassiné et un fidèle a été grièvement blessé par ces deux terroristes affirmant agir au nom du groupe État islamique. L'organisation terroriste n'a d'ailleurs pas attendu longtemps pour revendiquer cette attaque, qui pour la première fois en France, vise la religion catholique.

La BRI, arrivée rapidement sur place a abattu les deux terroristes. Mercredi au matin, seul un des assaillants avait été identifié. Lors d'une conférence de presse, François Molins le procureur de la République de Paris, a indiqué qu'il s'agissait d'Adel Kermiche, un jeune homme âgé de seulement 19 ans et originaire de Seine-Maritime. Le jeune homme était connu des services de police et avait tenté à deux reprises l'an dernier de se rendre en Syrie. L'enquête débute et déjà, un jeune homme de 16 ans a été placé en garde-à-vue. Il est soupçonné d'avoir apporté une aide logistique aux deux terroristes. Le Vatican s'est dit "particulièrement frappé par cette violence horrible". Des cérémonies seront organisées partout en France aujourd'hui à Lille, au Mans, à Lyon et en l'église Notre-Dame-de-Paris, à 18h15.

>> Ce que l'on sait de l'assassinat du père Jacques Hamel

À lire aussi
L'église de Sain-Étienne-du-Rouvray après l'assassinat terroriste du père Hamel, survenu le 26 juillet 2016 attentats
Saint-Étienne-du-Rouvray : l'un des tueurs était connu de trois services de renseignement

Suivez l'évolution de la situation en direct

19h05 - François Hollande assiste à la messe à Notre-Dame-de-Paris.

18h00 - RTL vous révèle que le 2e terroriste était recherché depuis 5 jours par les services antiterroristes français grâce à un renseignement étranger, mais n'avaient pas son nom ni d'adresse.

14h35 - François Hollande assistera ce mercredi à Notre-Dame de Paris à la messe d'hommage au prêtre égorgé près de Rouen par deux jihadistes se réclamant du groupe État islamique. Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, présidera cette messe à 18h15 pour les victimes de l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. De nombreuses autres personnalités politiques sont également attendues.

13h18 - Les hommages sont toujours aussi nombreux devant l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray.

13h05 - Quelque 2.500 personnes "ont manifesté leur intérêt" pour la réserve opérationnelle de la gendarmerie, qui participera à la sécurisation renforcée de 56 événements cet été, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 

12h05 - Selon les informations du Dauphiné Libéré, le deuxième terroriste serait originaire de la région savoyarde. Le quotidien régional évoque par ailleurs une perquisition menée à Aix-les-Bains par les forces antiterroristes.

12h00 - Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian, respectivement ministres de l'Intérieur et de la Défense, ont levé le voile sur la réorganisation de la mission Sentinelle. Après l'attentat en Seine-Maritime, la "répartition" des militaires sera désormais plus importante en province, alors qu'il y a actuellement 4.000 militaires à Paris et 6.000 militaires en province. Bernard Cazeneuve a par ailleurs annoncé une montée en puissance de la "réserve opérationnelle de la gendarmerie".

11h30 - À Saint-Étienne-du-Rouvray, les habitants sont toujours sous le choc et viennent se recueillir devant l'église attaquée. Un prêtre normand, ami du père Jacques Hamel égorgé, est notamment venu pour déposer des fleurs, à l'instar des associations musulmanes.

11h05 - Le gouvernement annonce le lancement d'un site internet pour aider les victimes d'attentat dans leurs démarches. Ce portail, guide-victimes.gouv.fr, a été réalisé en concertation avec les associations de victimes.

10h30 - Un Conseil restreint de défense et de sécurité se déroulait à l'Élysée, en présence de François Hollande, Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian, Jean-Marc Ayrault, Jean-Jacques Urvoas, mais aussi du chef d'état-major Pierre de Villiers, des responsables de police, de gendarmerie et de renseignement. La réunion s'est achevée vers 10h15 pour laisser place à un Conseil des ministres.

9h53 - Face aux critiques de Nicolas Sarkozy arguant que le respect de la Constitution est une "argutie juridique", Bernard Cazeneuve lui a répondu. "Il ne s'agit pas d'arguties juridiques. Un ancien président de la République ne peut pas dire que le respect de la Constitution que le respect des principes républicains est une argutie juridique. Non, c'est un devoir moral", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

9h30 - Au sortir de la réunion des représentants des cultes à l'Élysée, Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, a fait part du "deuil profond" et de la "sidération" des musulmans devant ce "sacrilège blasphématoire". Il suggère par ailleurs une "réforme" des "institutions" de l'islam en France.

9h10 - Aucun lien n'a pour l'instant été établi entre l'attentat et le mineur en garde à vue. "Les premiers éléments qui apparaissent montrent qu'il n'y a pas de liens entre cet individu et ce qui s'est passé", a déclaré Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, sur Europe 1.

8h54 - Dans un entretien accordé au Monde, Nicolas Sarkozy estime que les attentats de janvier ont "sidéré" la gauche qu'il considère aujourd'hui comme "tétanisée" face aux nouvelles attaques. "Tous ses repères se sont évanouis et elle s'est accrochée à un discours qui ne correspond plus à la réalité", affirme le président du parti Les Républicains.

8h25 - Une réunion avec les représentants des cultes a débuté vers 8 heures à l'Élysée, en présence de François Hollande. Cette entrevue réunit les Églises catholique, orthodoxe, protestante ainsi que les représentants de l'islam, du judaïsme et du bouddhisme. À 8h45, le chef de l'État doit ensuite débuter un Conseil de sécurité et de défense avant de prendre part au Conseil des ministres avancé à 9h30.

8h00 - "Nous sommes dans une forme de guerre mondiale"déclare sur RTL François Fillon qui demande au gouvernement de prendre "la mesure de ces événements". L'ancien premier ministre réclame ainsi l'utilisation des dispositions du livre 4 du code pénal, qui traite les crimes et délits contre la nation.

7h45 - Quelles sont les propositions de François Fillon, candidat à la primaire de la droite, pour lutter contre le terrorisme ? Invité de #RTLMatin, l'ancien Premier ministre répond aux questions de Jérôme Chapuis à partir de 7h48. Une interview à suivre en direct sur RTL.fr.

7h30 - Comment éviter que des fichés S, comme Adel Kermiche, ne passent plus à l'action ? Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance Police Nationale, estime sur RTL qu'il faut donner plus de moyens et de pouvoirs aux services de police et de renseignement : "Il faut prendre des mesures drastiques. Il faut en finir avec la possibilité de permettre à un juge de libérer un individu mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. Il faut changer la loi". 

6h55 - Le 25 décembre 2009, le père Jacques Hamel s'exprimait dans un reportage de France 3 Normandie. Dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, il évoquait la fragilité de la vie humaine. 

>
Père Jacques Hamel, le prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray | Archive INA Crédit Image : AFP |

6h30 - Suivez les derniers avancements de l'enquête avec RTL Matin.

5h58 - Ce matin, en France et dans le monde, les unes des journaux oscillent entre colère, hommage et incompréhension. 

5h45 - Adel Kermiche, l'un des terroristes, portait un bracelet électronique sur lui. Il avait été placé en détention provisoire à l'issue de sa deuxième tentative, puis libéré en mars 2016 et assigné à résidence sous bracelet électronique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saint-Étienne-du-Rouvray Attentat Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784242082
Saint-Étienne-du-Rouvray : Adel Kermiche, l'un des terroristes, portait un bracelet électronique
Saint-Étienne-du-Rouvray : Adel Kermiche, l'un des terroristes, portait un bracelet électronique
MINUTE PAR MINUTE - La France est sous le choc après l'assassinat, par deux terroristes, du père Jacques Hamel alors qu'il célébrait une messe en son église de Saint-Étienne-du-Rouvray.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-saint-etienne-du-rouvray-adel-kermiche-l-un-des-terroristes-portait-un-bracelet-electronique-7784242082
2016-07-27 05:45:00
http://media.rtl.fr/cache/-QqDfwIYZekdrmHRfzKYgg/330v220-2/online/image/2016/0727/7784242090_un-policier-devant-la-mairie-de-saint-etienne-du-rouvray-le-26-juillet.jpg