4 min de lecture Festival

Cashless : qu'est-ce que ce nouveau mode de paiement qui se répand en festival ?

ÉCLAIRAGE - La majorité des festivals musicaux français de l'été ont adopté la méthode du cashless comme moyen de paiement. Explications.

Des festivaliers portent le bracelet cashless au festival Calvi on the rocks en juillet 2016
Des festivaliers portent le bracelet cashless au festival Calvi on the rocks en juillet 2016 Crédit : Pascal Montary
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

C'est la mode de l'été. Si vous êtes allés vous balader en festival ces dernières semaines, vous êtes forcément tombé sur une carte ou un bracelet qui vous permet de régler vos achats sur le site. C'est ce que l'on appelle le cashless. Ce nouveau mode de paiement venu de Hongrie qui se répand en festival cette année. De nombreux organisateurs ont en effet fait le choix de le proposer - ou imposer - à leurs festivaliers afin d'éviter la présence de liquide et réduire des problèmes de trésoreries. 

Le consommateur est, lui, incité à l'utiliser pour une meilleure fluidité au bar. Passer ainsi moins de temps dans la queue et davantage devant les concerts. C'est l'argument numéro un des responsables des événements. Les fan-zones de l'Euro 2016, We Love Green, Calvi On The Rocks, The Peacock Society, le Weather, Rock en Seine, La Route du rock... Tous ceux là l'ont déjà mis en place.

Comment ça marche ?

Le cashless permet d'aller à un événement sans avoir à y emmener son porte-feuille. Ainsi, la plupart des festivals préviennent leurs futurs visiteurs de la mise en place de ce système et leur conseillent de se créer un compte cashless sur leur site internet. À l'entrée, une carte ou un bracelet crédité(e) du montant souhaité depuis la maison, est remis(e) au festivalier. Il peut le (la) recréditer à sa guise sur le lieu de l'événement s'il a tout de même pris des moyens de paiements habituels, ou de chez lui via internet.

À lire aussi
Le carnaval de Dunkerque dunkerque
Dunkerque : "Le carnaval a ce principe d'égalité", dit un historien

Il est aussi possible de n'avoir rien fait en amont et de prendre la carte ou le bracelet en entrant dans le festival. Il faut donc prévoir à ce moment un autre moyen de paiement sur soi. Dans la grande majorité des cas - si ce n'est la totalité - un euro sera demandé pour commencer à mettre des sous dessus. Si la carte bleue est acceptée, l'intérêt du bracelet ou de la carte cashless pour le consommateur est donc quelque peu amoindri. 

D'abord débarqué dans le festival hongrois Sziget à Budapest, le cashless s'y présente sous forme d'une carte d'une valeur de un euro. On achète la carte et on la crédite du montant que l'on veut. Sur place, les achats se font uniquement via ce moyen, aucune espèce ou carte bleue n'est acceptée. Sur le site du festival, des bornes de recharge de cartes sont proposées. 

Différents systèmes pour une même technologie

Cette année, We Love Green a, par exemple, fait ce choix d'imprimer des milliers de cartes en plastique et de les proposer à un euro à leurs festivaliers (on repassera pour le côté écologique des cartes plastiques). Ceux-là ont pu alors acheter leurs bières ou leur nourriture via cette carte. Elle n'était toutefois pas obligatoire, les organisateurs laissant ainsi le choix aux visiteurs de payer, ou non, en cashless. Même si ce n'était pas clairement précisé. 

À la fin des concerts, il est possible de se faire rembourser la somme restante non utilisée en gardant bien la carte et en se connectant ensuite sur le site internet du festival. L'inconvénient : la carte se perd. Si l'on n'a pas préalablement ouvert un compte cashless, on ne peut pas retrouver le numéro de la carte en question, et l'argent qui était dessus est perdu. Pareil pour le remboursement. Attention également : certains festivals remboursent encore des mois après, d'autres ne laissent que quelques jours aux utilisateurs. 

Plus sûr, le système du bracelet - à l'image du bracelet permettant l'entrée sur le festival - évite de perdre son argent virtuel. Il fonctionne comme la carte. La Peacock Society cette année a adopté cette méthode. La puce cashless était directement intégrée dans le bracelet du festival. Rock en Seine proposera un bracelet supplémentaire au premier.

D'autres alternatives

La dématérialisation de l'argent n'est pas nouveau en festival. Beaucoup d'entre eux avaient déjà eu l'idée d'installer des monnaies d'échanges locales, par jetons ou tickets. Certains ont passé la vitesse supérieure. Via des sociétés qui proposent ces solutions technologiques et logistiques - comme Paypal ou Weezevent - de nombreux événements ont passé le pas du cashless cette année, après avoir attendu quelques années d'expérimentations à l'étranger. 

Une pratique qui donne des idées à d'autres. Encore plus fort que le bracelet à puce : l'application qui ne nécessite plus du tout de scanner un code barre ou échanger des jetons. Shotgun (pour Androïd ici), une start-up imaginée par trois jeunes français, veut ainsi partir à la conquête des festivals. Plusieurs clubs parisiens ont été convaincus comme Le Faust, La Machine du Moulin Rouge ou encore le Showcase. Mais Shotgun compte bien s'étendre en dehors de la zone francilienne. 

Le principe est à peu de choses près le même. Sauf qu'ici, le consommateur choisit sur l'application la boisson qu'il désire parmi la carte qui lui est proposée. Il montre son choix au serveur qui exécute la commande. Pas de transaction au bar : du temps de gagner des deux côtés. Autant au niveau de la productivité des serveurs que du temps d'attente du client. La contrainte principale étant de devoir avoir un téléphone avec internet. Le but de toutes ces entreprises est incontestablement la disparition de l'argent liquide dans l'événementiel. Que ce soit par carte, bracelet, puce ou téléphone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival Consommation Payement sans contact
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784257223
Cashless : qu'est-ce que ce nouveau mode de paiement qui se répand en festival ?
Cashless : qu'est-ce que ce nouveau mode de paiement qui se répand en festival ?
ÉCLAIRAGE - La majorité des festivals musicaux français de l'été ont adopté la méthode du cashless comme moyen de paiement. Explications.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cashless-qu-est-ce-que-ce-nouveau-mode-de-paiement-qui-se-repand-en-festival-7784257223
2016-07-29 10:28:00
http://media.rtl.fr/cache/0z9d1teOFXhlMulOQftOGA/330v220-2/online/image/2016/0728/7784257336_le-bracelet-cashless-au-festival-calvi-on-the-rocks-en-juillet-2016.jpg