2 min de lecture Attentats en France

Attentats en France : un ex-indic de la gendarmerie aurait fourni des armes à Amedy Coulibaly

Claude Hermant, un activiste d'extrême droite, est soupçonné d'être l'homme qui a fourni des armes au terroriste, selon des informations de BFMTV. À l'époque, il servait d'indicateur aux gendarmes.

Claude Hermant, figure de la mouvance identitaire, en 2011 à Lille
Claude Hermant, figure de la mouvance identitaire, en 2011 à Lille Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Nicolas Bamba

Il était suspecté depuis fin 2015, d'être l'homme qui a fourni des armes à Amedy Coulibaly, le terroriste qui tua une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine) et qui abattit quatre personnes dans une prise d'otages à l'Hyper Cacher porte de Vincennes en janvier 2015. Ce mardi 31 mai, BFMTV révèle que Claude Hermant serait celui qui a fourni au jihadiste quatre pistolets semi-automatique Tokarev et deux fusils d'assaut Kalachnikov. Ces armes auraient été retrouvées dans l'épicerie et dans une planque de Coulibaly, tombé sous les balles du Reid et de la BRI dans un face-à-face violent le 9 janvier 2015.

Claude Hermant, 52 ans, est une figure de l'extrême droite lilloise. Interrogé par l'antiterrorisme après son interpellation le 15 décembre dernier, l'individu - qui était déjà emprisonné dans une affaire de trafic d'armes - avait assuré que son rôle consistait à acheter des dizaines d'armes pour les revendre à un unique acheteur nommé Samyr. Ce marché était, selon lui, supervisé et autorisé par la gendarmerie, car lui-même était indicateur pour la section de recherches de Lille (Nord).

Des informations classées secret-défense

Selon BFMTV, un adjudant-chef aurait reconnu que Claude Hermant était bien l'une de ses sources. Aurore Hermant, l'épouse du suspect, fut interpellée en même temps que lui. Aux enquêteurs, elle déclara que "les gendarmes n'ont pas fait leur boulot", accréditant la thèse selon laquelle les forces de l'ordre ont laissé des armes de guerre infiltrer les réseaux de Claude Hermant et atterrir entre les mains d'un terroriste.

À lire aussi
Des officiers de police (Illustration) Attentats en France
Attentats de janvier 2015 : quatre personnes en garde à vue

Aucune information n'a filtré à propos de ce que savaient les gendarmes lillois sur les "clients" de Claude Hermant ou sur les projets d'Amedy Coulibaly, l'homme qui se revendiqua du groupe État islamique et qui passa à l'action en se synchronisant avec les frères Chérif et Saïd Kouachi, les terroristes qui prirent d'assaut la rédaction de Charlie Hebdo. Certaines informations sur les enquêtes autour des attentats de janvier 2015 sont classées secret-défense.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Terrorisme Charlie Hebdo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783445058
Attentats en France : un ex-indic de la gendarmerie aurait fourni des armes à Amedy Coulibaly
Attentats en France : un ex-indic de la gendarmerie aurait fourni des armes à Amedy Coulibaly
Claude Hermant, un activiste d'extrême droite, est soupçonné d'être l'homme qui a fourni des armes au terroriste, selon des informations de BFMTV. À l'époque, il servait d'indicateur aux gendarmes.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-en-france-un-ex-indic-de-la-gendarmerie-a-fourni-des-armes-a-amedy-coulibaly-7783445058
2016-05-31 10:01:00
http://media.rtl.fr/cache/fqjG_6QW8ZTFMr2OdPzehQ/330v220-2/online/image/2015/0503/7777549800_claude-hermant-figure-de-la-mouvance-identitaire-en-2011-a-lille.jpg