Crues : Troyes menacée par les inondations

Les inondations qui frappent depuis plusieurs jours le centre-est de la France menacent désormais la ville de Troyes, dans l'Aube.

L'onde de crue se déplace vers le nord-ouest. Des inondations sont redoutées désormais à Troyes et dans ses communes périphériques, déjà touchées mardi en milieu de journée par des crues dans le département de l'Aube. Ce département est placé en vigilance orange comme ceux de la Marne, la Haute-Marne et l'Yonne.

Première conséquence de cette montée des eaux, la demi-finale de Coupe de France Troyes-Bordeaux, qui devait se jouer mardi soir au stade de l'Aube a été reportée au 14 mai. Une "sage décision" pour l'entraîneur de l'Estac, Jean-Marc Furlan, qui craignait pour la sécurité des spectateurs.

La commune de la Buchères suprise par la montée des eaux.

"Ce qui était prévu, c'était des inondations à partir de ce soir. Mais ce matin, grande surprise, à 06h00, la Seine est sortie de son lit", a déclaré le maire de Buchères (au sud de Troyes), Daniel Lebeau. Les rues de la commune étaient inondées en début d'après-midi par une eau qui s'écoulait assez vivement vers les maisons en contrebas de la rue.

"L'eau a commencé à monter soudainement ce matin, jusqu'à plus d'un mètre dans le garage", a déclaré, "très inquiète", la voix tremblante, Anne-Marie Guillaumont, une habitante évacuée en fin de matinée, avec son fils et son labrador.

Un site sensible touché par la montée des eaux

"Les premières inondations constatées au cours de la nuit et tôt mardi matin impactent essentiellement le sud-est de l'agglomération troyenne (Bréviandes, Buchères, Verrières notamment) et sont dues pour le moment, à des remontées de nappes", avait indiqué la préfecture de l'Aube.

L'entreprise Dislaub, une distillerie classée Seveso 2 qui emploie 90 personnes dans la fabrication d'alcool industriel, ainsi qu'une entreprise de transports et un lotissement de 30 maisons ont été touchés par la montée des eaux, selon Daniel Lebeau. Seulement quatre de ces maisons avaient été évacuées en début d'après-midi, selon le maire de cette commune de 1 500 âmes, qui craignait de nouvelles évacuations.

Ils veulent qu'on évacue, mais nous on veut rester, on va passer la nuit au premier étage.

Patrick Juvenelle, un habitant de l'Aube

"Ils veulent qu'on évacue, mais nous on veut rester, on va passer la nuit au premier étage", a déclaré Patrick Juvenelle, dont la maison, située dans la partie la plus haute du village, commençait à être menacée par la montée des eaux.

Le débit de la Seine à l'entrée de Troyes, à 155 m3/s en début de matinée, devait passer, selon les prévisions du service de prévision des crues, à 170 m3/s à midi, puis augmenter en soirée à 190 m3/s. Les autorités s'attendent donc à ce que d'ici la fin de la soirée, les lacs réservoirs atteignent leur niveau de remplissage maximum et qu'il ne soit plus possible de réguler les débits de la Seine et de l'Aube.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7761169973
Crues : Troyes menacée par les inondations
Crues : Troyes menacée par les inondations
Les inondations qui frappent depuis plusieurs jours le centre-est de la France menacent désormais la ville de Troyes, dans l'Aube.
http://www.rtl.fr/actu/crues-troyes-menacee-par-les-inondations-7761169973
2013-05-07 15:11:18