2 min de lecture Uber

Uber : après UberPOOL, l'entreprise lance UberGREEN à Paris

Si les taxis semblent progressivement s'orienter vers une "uberisation" de leur fonctionnement, l'entreprise américaine s'inspire tout autant de ses concurrents, proposant notamment un service "Green" qui rappelle celui de G7.

L'application Uber donne des gages aux chauffeurs
L'application Uber donne des gages aux chauffeurs Crédit : Eraldo Peres/AP/SIPA
La rédaction numérique de RTL

Face à la place toujours plus importante d'Uber sur le marché des transports individuels, G7 est en train de se réinventer, et ce depuis plusieurs mois. Exit, donc, le mot "Taxi" et place, seulement, à "G7". Surtout, la société s'est modernisée, se dotant d'une application semblable à celle de son concurrent venu de Californie, Uber. Et l'entreprise française ne s'est pas arrêtée là, puisque son service ressemble également à celui du champion des VTC, ouverture de porte par le chauffeur et bouteille d'eau à l'appui.

Réciproquement, Uber est donc allé, lui aussi, piocher ses idées chez la concurrence. De G7, la compagnie américaine a imité la mise au vert. Car la compagnie française de taxis est désormais doté de 3.000 véhicules hybrides et électriques, soit 30% de sa flotte totale. De son côté, Uber a lancé UberGreen lundi 6 juin. Le service, qui fonctionne déjà en Afrique du Sud et au Portugal, conforte la compagnie dans son optique de "lutte contre la pollution" et d'une "mobilité partagée et plus écologique, dans l'intérêt de tous", selon Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France.

À lire aussi
Uber enquête après des accusations de harcèlement sexuel société
Quand Uber utilise un logiciel pour éviter les forces de l'ordre

Selon le communiqué envoyé aux clients Uber, cette fonctionnalité est en "phase d'expérimentation à Paris avec des véhicules de type Nissan Leaf (100% électrique) ou Toyota Prius / Auris (véhicule hybride)". Si cette fonction est à l'heure actuelle limitée dans la capitale, celle-ci devrait grandir alors que la plateforme "augmentera progressivement au cours des mois à venir".  

Une affaire judiciaire à régler

Parallèlement, Uber est toujours embourbé dans un dossier judiciaire compliqué et deux de ses dirigeants sont poursuivis pour "organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des personnes qui se livrent au transport routier de personnes à titre onéreux". L'infraction, elle, figure dans la loi Thévenoud alors que Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, le directeur d'Uber pour l'Europe de l'Ouest, encourent chacun une amende de 50.000 à 70.000 euros, tout comme l'interdiction de gérer, d'administrer et de diriger une entreprise pendant 5 ans.

Reste que la loi en question, pourrait en revanche ne pas durer. Dans le quotidien La Tribune en date du 1er juin, le député de Côte d'Or et médiateur dans le conflit taxis-VTCLaurent Grandguillame, a exprimé son souhait de déposer une proposition de loi très prochainement. Celle-ci aurait pour but de définir plus clairement les conditions d'exercice de chacun dans le transport de personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Uber Taxis VTC
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7783540825
Uber : après UberPOOL, l'entreprise lance UberGREEN à Paris
Uber : après UberPOOL, l'entreprise lance UberGREEN à Paris
Si les taxis semblent progressivement s'orienter vers une "uberisation" de leur fonctionnement, l'entreprise américaine s'inspire tout autant de ses concurrents, proposant notamment un service "Green" qui rappelle celui de G7.
http://www.rtl.fr/actu/conso/uber-comme-g7-avant-elle-l-entreprise-se-lance-dans-le-green-7783540825
2016-06-07 20:52:00
https://media.rtl.fr/cache/aevgm7OHR_zcoBh_dWtbZA/330v220-2/online/image/2016/0404/7782680232_l-application-uber.jpg