Mayenne : GLM Fashion, une entreprise qui rame pour se financer

REPLAY - Elle n'a pas encore cinq ans, une vingtaine d'emplois ont été créés. Et pourtant, malgré les commandes, la société dirigée par Sonia Garnier est en redressement judiciaire.

>
3 MINUTES 24/02/2016 Crédit Image : AFP / Archives, Franck Fife Crédit Média : La rédaction de RTL Télécharger

Sonia Garnier a créé l'entreprise GLM Fashion en septembre 2011. Avant elle était responsable financière dans une PME d'une cinquantaine de salariés qui fabriquait du prêt-à-porter haut de gamme. Mais elle a eu l'intuition qu'il y avait un marché à prendre, en fabriquant des pièces uniques ou de toutes petites collections. "Aujourd'hui je suis persuadée que j'ai raison, parce qu'on a énormément de demandes de jeunes créateurs qui commencent à nous connaître et nous appellent pour savoir si on prend des petites quantités, si on fait des pièces unitaires. Ils sont assez soulagés d'entendre que oui", explique-t-elle.

Son carnet de commandes est plein. GLM Fashion a confectionné les robes des finalistes Miss France en 2014 et 2015. Elle a habillé des vedettes comme Shy'm, Lorie ou Victoria Abril. Et pourtant, elle est en redressement judiciaire. Les deux premières années ont surtout été consacrées à constituer une équipe très qualifiée et à la former. Bref elle n'a pas pu dégager de bénéfices. Les banques, elles, ne se bousculent pas pour prêter à une petite entreprise, surtout dans le secteur textile. Sonia Garnier a démarré avec ses fonds propres, qui sont vite passés dans le rouge.

"Les deux exercices négatifs ont fait que cela nous a encore plus fragilisé. Les critères d'obtention d'un prêt auprès d'une banque, ce sont les résultats du bilan", précise-t-elle. "Bilan négatif avec des capitaux négatifs, personne n'y vient. Je le comprends, sauf qu'aujourd'hui je suis un peu en colère. On ne nous donne pas l'essor nécessaire pour pouvoir aller de l'avant", regrette Sonia Garnier.

On ne nous donne pas l'essor nécessaire pour pouvoir aller de l'avant

Sonia Garnier, directrice de GLM Fashion

Mais tout espoir n'est pas perdu, et ce grâce au financement participatif, c'est-à-dire à la générosité des internautes. Son projet a été sélectionné sur la plateforme Ulule. Une première souscription a permis de récolter 14.000 euros pour acheter des machines neuves. Car aujourd'hui, faute de machines, elle doit refuser des commandes. Deuxième objectif : 25.000 euros pour acheter du tissu et des fournitures. GLM Fashion veut lancer sa propre collection de sur mesure et la vendre localement pour se diversifier. Cette deuxième souscription se termine dans trois semaines. Les internautes (des particuliers ou des entreprises) donnent entre 5 et 600 euros.

Dans le bureau de Sonia Garnier, il y a un objet qui symbolise cet élan de solidarité. "On va faire une jupe un peu patchwork avec tous les noms des contributeurs. C'est notre manière à nous de les remercier, pour pouvoir publier cela ensuite", raconte-t-elle. "Chaque fois que j'en parle j'ai les larmes aux yeux. Cela fait du bien, on est soutenu, j'ai moins l'impression d'être seule", confie-t-elle. Il manque un peu moins de 5.000 euros pour remplir ce deuxième objectif. En attendant les robes continuent à sortir de l'atelier. Courant juillet, le tribunal dira si GLM Fashion a les reins assez solides pour continuer l'aventure.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782030731
Mayenne : GLM Fashion, une entreprise qui rame pour se financer
Mayenne : GLM Fashion, une entreprise qui rame pour se financer
REPLAY - Elle n'a pas encore cinq ans, une vingtaine d'emplois ont été créés. Et pourtant, malgré les commandes, la société dirigée par Sonia Garnier est en redressement judiciaire.
http://www.rtl.fr/actu/conso/mayenne-glm-fashion-une-entreprise-qui-rame-pour-se-financer-7782030731
2016-02-24 12:43:26
http://media.rtl.fr/cache/dhrwZd1FAUrev3ChMowUdg/330v220-2/online/image/2016/0224/7782034919_dans-un-atelier-de-haute-couture-illustration.jpg