2 min de lecture Gouvernement

Les aller-retour public-privé, une façon d'oxygéner la haute administration française

ÉDITO - Bruno Bézard quitte son prestigieux poste de directeur du Trésor pour rejoindre un fond d'investissement franco-chinois. Un virage à 180 degrés qui traduit un signe important.

François Lenglet Lenglet-Co Éric Vagnier
>
Télécharger Les aller-retour public-privé, une façon d'oxygéner la haute administration française Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
François Lenglet et Loïc Farge

Il faut savoir que le directeur du Trésor, en France, c'est le fonctionnaire le plus prestigieux du pays. C'est la place pour laquelle se bat toute l'élite de Bercy, le ministère des Finances. L'actuel occupant du poste, Bruno Bézard, est d'ailleurs sorti major de Polytechnique et major de l'ENA. Excusez du peu ! Que le patron de cette direction quitte l'Administration pour rejoindre un fonds d'investissement franco-chinois aurait été impensable il y a encore dix ans. Les titulaires de ce poste poursuivaient leur carrière dans l'Administration, parfois les organismes internationaux. Jean-Claude Trichet, par exemple, est devenu président de la Banque centrale européenne, et Michel Camdessus, patron du FMI.

Cela signifie-t-il que notre haute administration perd de son lustre ? C'est une façon de voir les choses. C'est objectivement vrai. La direction du Trésor de l'après-guerre a reconstruit le pays en nationalisant l'économie. Elle a été l'architecte financier des Trente Glorieuses. Dans les années 1980, elle a fait exactement l'inverse, en libéralisant l'économie et la finance, pour suivre la mode de l'époque. Aujourd'hui, son rôle est bien plus limité, car le secteur public est lui-même plus limité. Mais on peut voir le départ de Bézard de façon beaucoup plus positive.

Une manière de réformer le pays de façon paisible ?

Qu'il y ait des aller-retour entre la Fonction publique est plutôt sain, pourvu qu'on prévienne ce qu'on appelle les conflits d'intérêts, c'est-à-dire l'utilisation, au service du privé, d'informations obtenues dans le service public. Ces aller-retour entre Administration et privé sont plus fréquents ailleurs, et ils commencent à se produire en France. Déjà le précédent directeur du Trésor, Ramon Fernandez, avait rejoint le privé, un privé-public en fait, puisqu'il s'agit d'Orange. On voit aussi des mouvements dans l'autre sens, avec François Villeroy de Galhau, qui était l'un des dirigeants de la BNP (privé) et qui est aujourd'hui gouverneur de la Banque de France (public).

À lire aussi
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, en mai 2017 à l'Élysée Saint-Nazaire
STX : "L'objectif n'est pas de nationaliser", affirme Christope Castaner

Ces mouvements croisés sont une façon d'oxygéner la haute administration française. Exactement comme les voyages à l'étranger qui permettent aux jeunes étudiants français de se confronter à d'autres cultures. L'un et l'autre permettront peut-être, à terme, rêvons un peu, de réformer le pays de façon paisible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Finances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783372378
Les aller-retour public-privé, une façon d'oxygéner la haute administration française
Les aller-retour public-privé, une façon d'oxygéner la haute administration française
ÉDITO - Bruno Bézard quitte son prestigieux poste de directeur du Trésor pour rejoindre un fond d'investissement franco-chinois. Un virage à 180 degrés qui traduit un signe important.
http://www.rtl.fr/actu/conso/les-aller-retour-public-prive-une-facon-d-oxygener-la-haute-administration-francaise-7783372378
2016-05-25 08:46:00
http://media.rtl.fr/cache/F_VUs4Kglp0TcEhKCUm3hA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375198_francois-lenglet.jpg