Ni chasseur, ni fraudeur à l'Unedic ?

Selon "Le Canard Enchaîné", le directeur de l'informatique de l'organisme percevait des indemnités chômage alors qu'il occupait bien son poste et touchait de fait un salaire.

Un agence Pôle Emploi (illustration).
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Un agence Pôle Emploi (illustration).

Difficile de démêler le vrai du faux dans l'affaire dénoncée par le Canard enchaîné la semaine dernière, celle d'un ancien directeur de l'informatique de l'Unedic, Pierre Lachaize, soupçonné d'avoir touché à la fois son salaire de l'organisme et des indemnités chômage.
L'une des missions de Pierre Lachaize était de traquer les faux chômeurs. Selon le Canard, à ce titre, il avait accès au fichier Aude qui centralise et croise les données de Pôle Emploi. C'est en effectuant des recherches sur le fichier que des employés de l'Unédic ont découvert le nom de Pierre Lachaize parmi les bénéficiaires d'indemnités chômage alors qu'il percevait sa rémunération de DSI.
Pour l'intéressé, il s'agit d'un quiproquo et non d'une fraude comme il l'explique dans le droit de réponse ci-dessous, une version confirmée par l'Unédic. Reste que Pierre Lachaize a depuis quitté l'Unédic à l'issue d'une procédure de rupture conventionnelle.
Droit de réponse de M. Pierre Lachaize :

"Dans votre article du 9 mars 2016 intitulé-Le chasseur de fraudeurs à l'Unedic fraudait lui-même l'organisme – 
vous écrivez : "… Le Canard enchaîné révèle que Pierre Lachaize, directeur informatique de l'Unédic… a perçu pendant l'année 2013 des indemnités chômage alors qu'il était bien à son poste et touchait de fait un salaire ».

En tant que DSI de l'Unédic, je devais traduire la réglementation de l'assurance chômage en prescriptions pour l’informatique de Pôle Emploi. Je menais aussi des réflexions pour simplifier la mise en œuvre de la réglementation et pour apporter aux chercheurs d'emplois une information aussi précise et compréhensible que possible. Dans le cadre de cette mission j'ai été amené, fin octobre, à utiliser mon propre compte Pôle Emploi pour réaliser un test opérationnel visant à vérifier les informations transmises aux chercheurs d'emploi en cas de cumul salaire/chômage. J’avais d’ailleurs informé mes collaborateurs de cette initiative.
J'ai donc été indemnisé le 8 novembre de 4982,50€ que j'ai immédiatement remboursé le 14 novembre auprès de mon agence Pôle Emploi.

L’année de cumul salaires/indemnisations » que vous m'attribuez ne correspond, en fait, qu'à quelques jours d'indemnisation, du 8 au 14 novembre 2013, dans le cadre d'une opération de test. Les informations du Canard Enchaîné sont absolument infondées"

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782286313
Ni chasseur, ni fraudeur à l'Unedic ?
Ni chasseur, ni fraudeur à l'Unedic ?
Selon "Le Canard Enchaîné", le directeur de l'informatique de l'organisme percevait des indemnités chômage alors qu'il occupait bien son poste et touchait de fait un salaire.
http://www.rtl.fr/actu/conso/le-chasseur-de-fraudeurs-a-l-unedic-fraudait-lui-meme-l-organisme-7782286313
2016-03-09 22:29:00
http://media.rtl.fr/cache/9XdO2_tdllE2L-Zj4oLGxA/330v220-2/online/image/2015/0616/7778765614_000-par7959572.jpg