"Il est plus difficile de retrouver un emploi quand on est au chômage depuis 2 ou 3 ans", déplore Laurent Grandguillaume

REPLAY - La proposition de loi socialiste "Territoires zéro chômage de longue durée" de Laurent Grandguillaume a été approuvé à l'Assemblée mercredi 9 décembre.

>
Invite de rtl midi du 10 12 2015 Crédit Image : Elodie Grégoire Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière Télécharger

L'Assemblée nationale a approuvé mercredi soir 9 décembre à l'unanimité une proposition de loi socialiste visant à expérimenter des "territoires zéro chômage" pour les personnes sans emploi depuis plus d'un an. Le texte vise à tester pour cinq ans l'embauche, dans dix micro-territoires périurbains ou ruraux, de chômeurs de longue durée en CDI, payés au Smic, en développant des activités locales via un fonds financé par la réaffectation des dépenses liées au chômage.


Cette unanimité rarissime est "bon signal qui est envoyé aux Français de la part des parlementaires" estime le député socialiste Laurent Grandguillaume, à l'initiative de projet de loi. C'est la preuve que l'on "peut se rassembler pour des idées concrètes (...) qui vont dans l'intérêt des citoyens, de la nation".
Le principe est simple. Un chômeur de longue durée coûte 15.000 euros par an à l'État. En sortant cette personne de sa situation, cela va non seulement générer des économies, mais aussi générer des recettes, puisque l'entreprise va créer des richesses, payer des impôts et contribuer aux  recettes de l'État. "En cumulant les deux, on peut arriver à budget constant à créer des emplois à durée indéterminée" assure le député de Côte-d'Or. 

Sortir d'un cercle vicieux

Travaux forestiers, aide à domicile, mais également des emplois dans des ressourceries ou des recycleries... Toutes activités qui concourt à l'utilité sociale, peu solvable au départ, mais qui a vocation à être durable, seront proposées dans le cadre de ce projet. Le socialiste assure que certains de ses emplois nécessiteront des qualifications. Le but est avant tout de se remettre le pied à l'étrier, de retrouver confiance en soi, de sortir d'un cercle vicieux. "Il est plus difficile de retrouver un emploi quand on est au chômage depuis deux ou trois ans" constate Laurent Grandguillaume. 

Pour que cela fonctionne, il faudrait que cela concerne quelques centaines de personnes pour chaque territoire. "Mais pas plus" prévient-il, arguant qu'"il faut garantir que l'on ne va pas créer de concurrence déloyale. Le but n'est pas de détruire des emplois, c'est d'en créer." Si ça marche au bout de cinq ans, "on pourra inviter tous les territoires qui le souhaitent à intégrer le programme" assure Laurent Grandguillaume, qui qualifie son projet "d'utopie réaliste". Une bonne nouvelle alors que plus de 2,5 millions de Français sont actuellement au chômage depuis plus d'un an. Mais le député prévient : il faut que les territoires soient volontaires et mobilisés. 

La rédaction vous recommande
par Vincent ParizotJournaliste RTL
Suivez Vincent Parizot sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780807361
"Il est plus difficile de retrouver un emploi quand on est au chômage depuis 2 ou 3 ans", déplore Laurent Grandguillaume
"Il est plus difficile de retrouver un emploi quand on est au chômage depuis 2 ou 3 ans", déplore Laurent Grandguillaume
REPLAY - La proposition de loi socialiste "Territoires zéro chômage de longue durée" de Laurent Grandguillaume a été approuvé à l'Assemblée mercredi 9 décembre.
http://www.rtl.fr/actu/conso/il-est-plus-difficile-de-retrouver-un-emploi-quand-on-est-au-chomage-depuis-2-ou-3-ans-deplore-laurent-grandguillaume-7780807361
2015-12-10 14:15:00
http://media.rtl.fr/cache/umd31-GrbSdHz9-gaRMHZQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771378282_vincent-parizot-et-christelle-rebiere.jpg