COP21 : les 7 mesures écolos qui ont changé le quotidien des Français

Alors que la Conférence internationale sur le climat se déroule à Paris, passage en revue des mesures écolos qui ont changé le quotidien des Français.

Mesures écologie
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Mesures écologie

La Conférence internationale sur le climat débute le 30 novembre à Paris. Des dizaines de chefs d'État seront au rendez-vous. L'enjeu est de limiter le plus possible le changement climatique. En France, plusieurs mesures écologiques ont été prises ces dernières années. La tâche reste "considérable" pour parvenir en décembre à Paris à un accord ambitieux contre le réchauffement planétaire, a averti le futur président de la COP21 Laurent Fabius, même si les ministres de 70 pays réunis depuis dimanche ont fait "des avancées". 

1. La fin des sacs plastiques en 2016

Les sacs plastiques connaissent leurs ultimes semaines de vie dans les commerces. À compter du 1er janvier 2016, date de l'entrée en vigueur de la loi sur la transition énergétique, ils disparaîtront au profit de sacs réutilisables. Seuls les sacs biosourcés ou compostables seront autorisés. 


Le projet de loi prévoit aussi l'interdiction des sacs plastiques oxo-fragmentables (dans lesquels des produits chimiques sont ajoutés) ainsi que de l'utilisation, à partir du 1er janvier 2017, d'emballages plastique non biodégradables et non compostables pour l'envoi de la presse et de la publicité.

2. Gagner plus grâce au photovoltaïque

Depuis la loi de modernisation et de développement du service public de l'électricité du 10 février 2000, EDF a pour obligation d'acheter pendant 20 ans l'électricité produite par des particuliers à partir d'une énergie renouvelable. Par exemple, la production d'1kW/h rapportait 25,78 centimes d'euros (tarifs entre le 1er juillet et le 30 septembre 2015) au particulier si l'installation est intégrée au bâti.

3. La fiscalité du diesel en hausse

La taxation du diesel va s'alourdir d'un centime en 2016 et d'un centime supplémentaire en 2017. À l'inverse, la taxe sur l'essence va être réduite de la même somme. Pour le gouvernement, l'objectif est d'encourager les automobilistes à remplacer leur véhicule diesel obsolète et de limiter la pollution aux particules fines qui touche les grandes villes. Le plafond de la contribution climat-énergie, nouvelle mouture de la taxe carbone, a été revu à la hausse. Fixé à 22 euros la tonne de CO2 pour 2016, il passera à 56 euros en 2022 et atteindra 100 euros en 2030.


Les propriétaires d’un véhicule à moteur diesel de plus de dix ans pourront par ailleurs bénéficier d’un bonus de 10.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique, s’ils mettent leur ancien véhicule à la casse. Le système existait déjà depuis le 1er avril mais il ne concernait que les véhicules antérieur à 2001.

4. La production d'ampoules à filament interdite depuis 2012

Jugée trop énergivore, l'ampoule créée par Thomas Edison a été supplantée par les lampes fluo-compactes, les halogènes et les LED. Plus chères à l'achat, ces derniers ont une espérance de vie six à dix fois plus longue. L'interdiction des ampoules halogènes, elle, a été repoussée à 2018.

5. La part du nucléaire passe de 75% à 50%

Pendant la campagne électorale de 2012, les débats autour du danger et de l'impact de l'énergie nucléaire sur l'environnement étaient légion. François Hollande promettait de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production électrique à l'horizon 2025. La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est un pas vers cet engagement. Initialement prévue à la fin de l'année 2016, la fermeture n'aura pas lieu avant 2018, année d'ouverture du nouvel EPR de Flamanville (Manche).

6. Une indemnité pour encourager la pratique du vélo

À la fin du mois de septembre, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, a annoncé la création d'une indemnité kilométrique (25 centimes par kilomètre) pour encourager la pratique du vélo entre le domicile et le lieu de travail des salariés. C'est l'employeur qui choisira de la verser ou non. Les salariés qui prennent les transports en commun perçoivent déjà une indemnité de leur employeur, à hauteur de 50% du prix de leur abonnement

7. Toujours pas de loi sur le gaspillage alimentaire

Le texte défendu par Ségolène Royal a été retoqué par le Conseil constitutionnel. Il prévoyait d’interdire aux distributeurs du secteur alimentaire de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Il obligeait également les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés à conclure une convention avec une association caritative, afin de faciliter les dons alimentaires.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780476878
COP21 : les 7 mesures écolos qui ont changé le quotidien des Français
COP21 : les 7 mesures écolos qui ont changé le quotidien des Français
Alors que la Conférence internationale sur le climat se déroule à Paris, passage en revue des mesures écolos qui ont changé le quotidien des Français.
http://www.rtl.fr/actu/conso/cop21-les-7-mesures-ecolos-qui-ont-change-le-quotidien-des-francais-7780476878
2015-11-12 19:28:00
http://media.rtl.fr/cache/euREyEVnWQ95MlcZHVpN8Q/330v220-2/online/image/2015/1112/7780479421_000-par7495307.jpg