Chômage : la reprise de l'emploi en Europe se fait désormais avec le précariat

REPLAY - L'Unedic, l'organisme qui gère l'indemnisation des sans-emploi, a publié ses prévisions chômages qui sont d'un optimisme très modéré.

>
La reprise de l'emploi en Europe se fait désormais avec le précariat Crédit Image : Damien Rigondeaud Crédit Média : François Lenglet Télécharger

L'Unedic, l'organisme qui gère l'indemnisation des sans-emploi, vient de publier ses prévisions de chômage pour les mois qui viennent, est-ce qu'on peut enfin être optimiste ? C'est un optimisme très modéré. Oui, le chômage devrait se stabiliser dans les tous prochains mois, au point qu'il pourrait même baisser légèrement à la fin de cette année - on aura les chiffres de septembre dans les tous prochains jours - et diminuer de 51 000 l'année prochaine. Ce n'est pas l'Amérique, après une hausse de plus de 60 000 en 2015 et 189 000 en 2014. Mais ce serait la première baisse, fût-elle modeste, depuis 2007. 

C'est la politique du gouvernement qui produit enfin des résultats ? Pour partie oui, selon l'Unedic, qui insiste sur le rôle positif que joue la baisse du coût du travail pour les entreprises, avec le CICE, le crédit d'impôt compétitivité emploi, et le pacte de responsabilité. Deux mesures gouvernementales qui ont permis d'améliorer les marges des entreprises, et qui devrait les aider à embaucher l'année prochaine, même si ce n'est pas encore le cas cette année. Pour le reste, c'est l'effet d'une petite reprise économique. L'intensité est bien plus faible que lors des précédents redémarrages, en 1997-1998 par exemple, ou même en 2006. La meilleure preuve, c'est que l'Unedic elle-même a dû réviser ses prévisions légèrement à la baisse, par rapport à celle de juin dernier.

La reprise de l'emploi grâce aux contrats courts

Ce qui ne va pas : les effets de la crise qui a détruit des capacités de production, la sous-compétitivité française, qui subsiste dans certains secteurs malgré les mesures qu'on évoquait à l'instant, et le les rapports difficiles du gouvernement avec les patrons, causés principalement par la première phase du quinquennat et l'avalanche fiscale et réglementaire qui a déstabilisé les entreprises. Voilà pour les facteurs français. Maintenant, dans les autres pays européens, même si ça va incontestablement mieux que chez nous, ce n'est pas non plus une reprise faramineuse. Surtout lorsqu'on la rapporte à la violence de la crise de 2009.

L'Unedic évoque une reprise de l'emploi grâce aux contrats courts et au temps partiel... On voit déjà progresser le nombre de demandeurs d'emploi à activité réduite, c'est à dire de personnes qui restent à la recherche d'un emploi, mais trouvent quelques heures, ou quelques dizaines d'heures à faire en entreprise chaque mois. L'intérim est également en hausse, dans tous les secteurs sauf le bâtiment. Tout cela, c'est bien souvent le sas entre le chômage et l'emploi, et la reprise du marché du travail commence toujours par le gonflement de ce sas avant, le cas échéant, de se transformer en CDI.
Ce n'est pas propre à la France. C'est un phénomène qu'on, observe dans toute l'Europe. En Allemagne, où la quasi-totalité des emplois créés dans les dernières années sont des petits boulots. Au Royaume-Uni, avec l'explosion des fameux contrats zéro heure, qui ne garantissent aucun plancher d'activité au salarié, c'est une flexibilité totale et sauvage, il faut bien le dire. En Espagne, où seuls 6% des contrats de travail nouvellement signés sont pour des emplois pérennes, les autres sont des temps partiels avec des salaires de quelques centaines d'euros. En Italie, où 70% des jeunes qui travaillent occupent des emplois temporaires. La reprise de l'emploi en Europe se fait désormais avec un nouveau mot inventé par l'OCDE, le précariat, mélange de salariat et de précarité. 

La rédaction vous recommande
par François LengletJournaliste RTL
Suivez François Lenglet sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780190678
Chômage : la reprise de l'emploi en Europe se fait désormais avec le précariat
Chômage : la reprise de l'emploi en Europe se fait désormais avec le précariat
REPLAY - L'Unedic, l'organisme qui gère l'indemnisation des sans-emploi, a publié ses prévisions chômages qui sont d'un optimisme très modéré.
http://www.rtl.fr/actu/conso/chomage-la-reprise-de-l-emploi-en-europe-se-fait-desormais-avec-le-precariat-7780190678
2015-10-21 09:29:19
http://media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg