3 min de lecture Brexit

Brexit : quelles conséquences pour les travailleurs détachés en Europe ?

ÉDITO - Le vote britannique pourrait avoir des effets sur deux dossiers européens qui touchent de près la France.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Brexit : quelles conséquences pour les travailleurs détachés en Europe ? Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Le premier volet concerne les travailleurs détachés. Car ce vote va rendre les dirigeants européens beaucoup plus attentifs à la question des frontières, extérieures et nationales. Le souhait de rétablir les frontières a été un aspect déterminant dans le vote des Britanniques. Or les travailleurs détachés sont l’un des exemples où l’idéologie communautaire a été la plus radicale et la plus délétère. Il s’agit de salariés provenant de Pologne, du Portugal ou de Roumanie, qui viennent travailler pour une mission de quelques semaines ou quelques mois dans un autre pays de l’Union, mais employés aux conditions sociales de leur pays d’origine. Donc avec un coût du travail bien moins élevé que celui de la France, par exemple.

En France, ils sont officiellement 280.000, un chiffre en augmentation de 25 à 30% par an sur les trois dernières années. Il y aurait encore 220.000 clandestins. Soit au total 500.000 qui seraient ainsi employés chez nous, à des conditions sociales et salariales dégradées. Ce sont souvent de pauvres diables exploités par des officines de leur propre pays, qui prélèvent de juteuses commissions sur leur travail, ainsi que sur les logements insalubres qu’elles leur fournissent.
On les trouve surtout dans le secteur du bâtiment et celui de l’agriculture. Ils ont complètement déstabilisé ces deux secteurs, en créant une concurrence déloyale et parfaitement légale vis-à-vis des salariés français ou étrangers installés en France. Sur certains chantiers, les gros paquebots de croisière de Saint-Nazaire, par exemple, ils seraient jusqu'à 20% de la main d’œuvre.

Sur certains chantiers, les travailleurs détachés seraient jusqu'à 20% de la main d’œuvre

François Lenglet
Partager la citation

En quoi le non britannique change-t-il la donne ? Il y a une bagarre en ce moment à Bruxelles entre d’un côté la France, l’Allemagne et d’autres, qui veulent supprimer ce système, et revenir aux conditions d’avant : d’accord pour la libre-circulation, mais avec les conditions salariales et sociales du pays dans lequel on s’établit, françaises en France. C’est ainsi que se sont faites les premières vagues d’immigration, celles des Espagnols et des Portugais en France dans les  années 1960 et 1970. Et c’est évidemment la seule façon à la fois pour favoriser l’intégration et ne pas déstabiliser le pays d’accueil.

À lire aussi
Michel Barnier à Londres, le 5 février 2018 Brexit
Brexit : des barrières commerciales "sont inévitables", pour Michel Barnier

Le problème, c’est que cette réforme des travailleurs détachés est bloquée par les Polonais, les Hongrois, et les pays qui expédient ainsi leurs citoyens à l’étranger. Ils y voient du protectionnisme. Une position d’autant plus inacceptable que ce sont les mêmes, la Pologne et la Hongrie, qui refusent d’accueillir les quotas de réfugiés syriens qui leur a été imparti par Bruxelles. D'accord pour exporter leurs salariés à vil prix, mais pas pour importer des miséreux fuyant la guerre. Le "non" britannique change le climat, et va donner de la force à la position française pour sortir au plus vite de ce système dangereux et baroque.

Le second sujet sur lequel la donne peut changer, c'est le Traité commercial transatlantique (Tafta) qui voulait supprimer aussi les frontières, mais commerciales cette fois-ci. À vrai dire, ce traité était déjà mort. Car au stade actuel des négociations, l’avantage commercial pour l’Europe est faible, alors que les opinions publiques sont de plus en plus hostiles à de telles zones de libre-échange, de part et d’autre de l’Atlantique, à cause de la concurrence parfois violente qu’elles provoquent pour les entreprises locales. C’est Manuel Valls qui a donné le coup de grâce dimanche 26 juin. "Il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique", a-t-il déclaré. Les choses sont dites, et clairement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Royaume-Uni Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783863633
Brexit : quelles conséquences pour les travailleurs détachés en Europe ?
Brexit : quelles conséquences pour les travailleurs détachés en Europe ?
ÉDITO - Le vote britannique pourrait avoir des effets sur deux dossiers européens qui touchent de près la France.
http://www.rtl.fr/actu/conso/brexit-quelles-consequences-pour-les-travailleurs-detaches-en-europe-7783863633
2016-06-27 08:54:38
http://media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg