Champion de France d'échecs à 11 ans... et menacé d'expulsion

Il joue l'une des plus importantes parties de sa vie. Fahim Alam, un enfant bangladais récemment sacré champion de France d'échecs mais menacé d'expulsion, va voir sa situation réexaminée après l'intervention de François Fillon. Le petit prodige sera fixé sur son sort le 11 mai, selon la préfecture. Arrivé illégalement en France en octobre 2008 avec son fils Fahim, Nura Alam avait été pris en charge par France Terre d'Asile dans son centre de Créteil entre février 2009 et août 2010. Victime de "persécutions en raison de son appartenance politique", selon le Réseau éducation sans frontière (RESF) il s'est vu refuser fin 2008 une demande d'asile puis en 2010 un titre de séjour.

>
Fahim joue tous les jours à son club d'échecs, sa deuxième maison. "Je crois que ça va marcher", confie-t-il en évoquant la demande de naturalisation de son père Crédit Média : Barthélémy Bolo

Décision le 11 mai

Nura Alam, le père de ce garçon de 11 ans, doit être reçu le 11 mai à 9h30 à la préfecture du Val-de-Marne et une décision lui sera communiquée à l'issue de ce rendez-vous, a précisé la préfecture, qui avait été saisie dans la journée par les services du Premier ministre.

"Naturellement ce jeune homme, s'il est un champion d'échec, mérite que son cas soit regardé avec la plus grande attention et donc on ne va pas attendre l'élection présidentielle pour le faire, on va le faire dès aujourd'hui", avait déclaré François Fillon vendredi matin.

"L'enfant, lui-même, n'est pas en situation irrégulière. La difficulté est liée à la situation de son père", a expliqué la préfecture. Arrivé illégalement en France en octobre 2008 avec son fils Fahim, Nura Alam avait été pris en charge par France Terre d'Asile dans son centre de Créteil entre février 2009 et août 2010. Victime de "persécutions en raison de son appartenance politique", selon le Réseau éducation sans frontière (RESF) il s'est vu refuser fin 2008 une demande d'asile puis en 2010 un titre de séjour.
  
Depuis cette décision, confirmée par le tribunal administratif de Melun en octobre 2010, il fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français.
  
Fahim vit chez des familles d'accueil

Scolarisé en 6e à Créteil, Fahim vit chez des familles de son club d'échecs qui se relaient pour l'héberger et a remporté en avril le championnat d'échecs des moins 12 ans à Nîmes. Sa situation a engendré une mobilisation de ses proches et une prise de parole du Premier ministre.
  
"C'est un garçon qui travaille extrêmement bien. Il est bien intégré, il parle extrêmement bien français", a précisé Isabelle Charfi, la présidente de la fédération de parents d'élèves FCPE du collège Clément-Guyard.

A la Fédération française d'échecs, on affiche son soutien au garçon qui a remporté en avril le championnat de France des moins de 12 ans qui se tenait à Nîmes.
  
"Son titre de champion de France devrait lui ouvrir automatiquement les portes de l'équipe de France puisque la condition, c'est d'être scolarisé en France", a expliqué Jordi Lopez, directeur technique national adjoint des sélections de jeunes.
  
Mais, comme les tournois nécessitent des déplacements à l'étranger et donc des papiers, Fahim n'a pas été inclus dans les sélections: "Nous lui avons dit, ainsi qu'à son père, que si sa situation était régularisée avant le Championnat d'Europe en août ou du monde en novembre, il serait immédiatement intégré", selon Jordi Lopez.

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7747799931
Champion de France d'échecs à 11 ans... et menacé d'expulsion
Champion de France d'échecs à 11 ans... et menacé d'expulsion
Il joue l'une des plus importantes parties de sa vie. Fahim Alam, un enfant bangladais récemment sacré champion de France d'échecs mais menacé d'expulsion, va voir sa situation réexaminée après l'intervention de François Fillon. Le petit prodige sera fixé sur son sort le 11 mai, selon la préfecture. Arrivé illégalement en France en octobre 2008 avec son fils Fahim, Nura Alam avait été pris en charge par France Terre d'Asile dans son centre de Créteil entre février 2009 et août 2010. Victime de "persécutions en raison de son appartenance politique", selon le Réseau éducation sans frontière (RESF) il s'est vu refuser fin 2008 une demande d'asile puis en 2010 un titre de séjour.
http://www.rtl.fr/actu/champion-de-france-d-echecs-a-11-ans-et-menace-d-expulsion-7747799931
2012-05-05 09:47:00