Bouteflika : son état de santé reste mystérieux

Les autorités algériennes assurent qu'il va mieux. Mais, selon "Le Parisien", l'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika se serait dégradé. Le président algérien serait en soins intensifs.

Abdelaziz Bouteflika
Crédit : DR
Abdelaziz Bouteflika

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis plus de trois semaines à Paris, serait "dans un état grave" selon le quotidien Le Parisien, qui cite diverses sources dont une militaire. Ces informations vont dans le sens inverse de la version officielle avancée par les autorités algériennes.


Pour le Premier ministre Abelmalek Sellal, Abdelaziz Bouteflika doit observer "un strict repos", a-t-il dit lundi. Selon lui, le pronostic vital du président n'a "jamais" été engagé et sa santé "s'améliore de jour en jour".

"Après avoir subi des examens médicaux à l'hôpital du Val de Grâce à Paris, le président de la République, dont le pronostic vital n'a jamais été engagé et qui voit son état de santé s'améliorer de jour en jour, est tenu, sur recommandation de ses médecins, d'observer un strict repos en vue d'un total rétablissement", a déclaré le Premier ministre.

La maladie du président Bouteflika ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir

Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien

Abdelmalek Sellal a ouvertement critiqué "certains médias étrangers" qui, en diffusant "de fausses informations concernant le président" et "les institutions républicaines", visent en fait l'Algérie "dans ses fondements républicains, son développement et sa sécurité".

"La maladie du président Bouteflika ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir", a-t-il affirmé lundi. Toujours selon Le Parisien, sa santé se serait en réalité dégradée, à tel point qu'il aurait été admis en "soins intensifs".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous