A bout, elle quitte "Free" et dénonce des méthodes abusives

Après deux mois de période d'essai, Aurélia (prénom changé à sa demande) a décidé de claquer la porte de Free Mobile. Une pression constante et des renvois incessants dans son centre d'appel ont eu raison des nerfs de la jeune femme de 30 ans, ancienne conseillère commerciale du site. Ce n'est pas la première fois que des salariés de Free montent au créneau. Depuis le 26 mars, son centre d'appel au Maroc est en grève pour protester contre une dégradation des conditions de travail.

>
En deux mois, le rêve d'Aurelia s'est tranformé en cauchemar : "On voit des filles pleurer dans les toilettes, des collègues se faire renvoyer devant tout le monde" Crédit Média : Sina Mir

La CFDT principal syndicat du groupe, a interpellé la direction du groupe pour que ces méthodes cessent et ne s'étendent pas.

Face à cette polémique, Free Mobile rappelle qu'en 9 mois il a embauché 900 personnes sur ses différents centres d'appels en France. Le groupe avait provoqué une petite révolution au sein des opérateurs de téléphonie il y a quelques mois en présentant son offre mobile en grande pompe et en "cassant" les prix.

Mais malgré un succès immense en terme de nouveaux abonnés, Free fait depuis face à de nombreux soucis techniques.

par Sina MirJournaliste RTL
Suivez Sina Mir sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7746442494
A bout, elle quitte "Free" et dénonce des méthodes abusives
A bout, elle quitte "Free" et dénonce des méthodes abusives
Après deux mois de période d'essai, Aurélia (prénom changé à sa demande) a décidé de claquer la porte de Free Mobile. Une pression constante et des renvois incessants dans son centre d'appel ont eu raison des nerfs de la jeune femme de 30 ans, ancienne conseillère commerciale du site. Ce n'est pas la première fois que des salariés de Free montent au créneau. Depuis le 26 mars, son centre d'appel au Maroc est en grève pour protester contre une dégradation des conditions de travail.
http://www.rtl.fr/actu/a-bout-elle-quitte-free-et-denonce-des-methodes-abusives-7746442494
2012-04-08 12:30:00